Tous orientés vers l'eau!
  • Quoi de neuf?
  • Le territoire en image
  • Partenaires 
  • Espèces exotiques envahissantes (EEE)

    Les espèces exotiques envahissantes (EEE) sont des plantes, des animaux et des micro-organismes qui ne sont pas indigènes à une région, mais qui y ont été introduits intentionnellement ou accidentellement (Ex: par l'eau de lest des navires, ou par le commerce international de marchandises) (CNC, 2017).

    Les EEE constituent la deuxième menace pour la biodiversité dont les impacts sur les habitats et les espèces indigènes sont graves et souvent irréversibles (Cléroux, 2013). Ces espèces peuvent notamment avoir des répercussions négatives sur la productivité forestière, agricole ou aquacole, influencer négativement la valeur des propriétés et avoir des conséquences négatives sur le plan social. Enfin, elles peuvent affecter la santé humaine (MELCC, 2017).

    Pour en savoir plus sur les espèces exotiques envahissantes au Québec, cliquez ici.

    Plantes exotiques envahissantes (PEE)

    Une plante exotique est dite envahissante (PEE) lorsqu’elle est capable de s’installer dans un habitat et de s’y reproduire avec tant d’efficacité qu’elle menace les communautés végétales indigènes, l’économie ou la société comme les activités récréatives. Ainsi, une PEE désigne une plante venue d’ailleurs qui s’établit avec succès et avec une inquiétante agressivité dans l’environnement local. (CARA, 2017)

    Dans ce contexte, grâce au Plan d’action sur les changements climatiques du ministère de l’Environnement, l’OBVNEBSL a pu effectuer une détection et une caractérisation des colonies de renouées du Japon et de salicaire pourpre. De plus, grâce au collectif régional de développement du Bas-Saint-Laurent (CRD-BSL), l’OBVNEBSL a été mandaté pour effectuer le contrôle et l’éradication de la berce du Caucase sur son territoire, jusqu’en 2018. 

    Enfin, l'année 2016 a été marquée par la première mention confirmée de myriophylle à épi à l’échelle des bassins versants du Nord-Est du Bas-Saint-Laurent. L'OBVNEBSL, avec la collaboration des citoyens et des municipalités concernées, assure actuellement un suivi pour tenter d'endiguer l'envahissement de cette plante aquatique. La berce du Caucase, la renouée du Japon, le myriophylle à épi et la salicaire pourpre sont des plantes exotiques envahissantes (PEE). 

    Ceci dit, il existe des outils accessibles qui facilitent l'identification de certaines de ces plantes envahissantes et qui offrent des pistes de solution pour les contrôler. En voici trois dédiés à la berce du Caucase, au myriophylle à épi et à la renouée japonaise, PEE présentes sur le territoire du Bas-Saint-Laurent:

     

     OUTILS DE RECONNAISSANCE 

     

    LIENS D'INTÉRÊT

     Un vidéo intéressant pour protéger votre lac en 5 étapes!  Voici le Guide des bonnes pratiques en milieu aquatique dans le but de prévenir l’introduction et la propagation d’espèces aquatiques envahissantes (MFFP) Voici la nouvelle Stratégie de gestion des plantes aquatiques exotiques envahissantes pour la région du Bas-Saint-Laurent
                                      

     

    RAPPORTS DES INTERVENTIONS DE CONTRÔLE SUR LES POPULATIONS DE BERCE DU CAUCASE SUR LE TERRITOIRE 

                              Rapport 2016  Rapport 2017                       Rapport 2018 

     

     Si vous désirez nous signaler la présence de l'une de ces PEE dans votre entourage ou si vous avez des questions en lien avec ces PEE, n'hésitez pas à contacter Louis David Pitre au 418-722-0666 poste 118 ou à lui écrire au pde@obv.nordestbsl.org  

    Organisme des Bassins versants du nord-est du Bas-Saint-Laurent
    L'OBV du nord-est du BSL © 2012 tous droits réservés
    Organismes de bassins versants du Québec
    Facebook
    Siège social : 23, rue de l'Évêché Ouest, bureau 100, Rimouski (Qc)  G5L 4H4
    Tél. 418 722-0666 | Téléc. 418 725-4567 | Contactez-nous
    Kaleidos, agence Web